La consommation d’alcool n’est pas compatible avec la conduite d’un bateau. Dès 0,5 ‰ d’alcool dans le sang le conducteur de bateaux, ou toute autre personne participant à la conduite, est en infraction.
Dans le cas d’un bateau utilisé pour le transport professionnel, ce taux est limité à 0,10 ‰.

La consommation de stupéfiants (cannabis, morphine, cocaïne, amphétamine, etc.), entraîne également une incapacité de conduire.