Conduire à l'étranger avec un véhicule immatriculé en Suisse

Avant de vous rendre à l’étranger avec votre véhicule, il est recommandé de contrôler son état et de s’informer des règles de circulation en vigueur à l'étranger (limitation de vitesse, équipement obligatoire, etc.). Si vous avez encore un permis de conduire bleu, l’échanger avant votre départ contre un permis au format carte de crédit pourrait vous permettre d’éviter des ennuis lors du trajet. De plus, le permis bleu ne sera plus valable en Suisse dès le 1er février 2024

Si vous êtes élève-conducteur, n’oubliez pas que vous n’êtes pas autorisé à conduire à l’étranger

Une fois arrivé, si vous souhaitez par exemple prêter votre véhicule immatriculé en Suisse à un ami ou un parent vivant sur place, il faut se renseigner auprès des autorités douanières du pays pour savoir si cela est possible.

Prêter sa voiture à une personne résidant à l'étranger

Cet été, vous accueillez de la famille résidant hors de Suisse et vous vous demandez si vous pouvez leur prêter votre véhicule ? Le conducteur ou la conductrice résidant à l’étranger peut conduire votre voiture sur le territoire suisse, pour autant que son permis de conduire soit valable. Obtenir une autorisation écrite du propriétaire du véhicule pour éviter d'éventuelles questions concernant la provenance du véhicule, en cas de contrôle de police est recommandé. Une telle autorisation à compléter peut être téléchargée sur le site internet du TCS.

Conduire en Suisse avec un véhicule immatriculé à l’étranger

Voir plus d'actualités